Réflexion (ou plutôt réfraction) autour d'un cadran équatorial.

Ici on parle de tout ce qui concerne les cadrans solaires, dans la détente et la bonne humeur.
Répondre
michel_S
Messages : 12
Enregistré le : mar. 25 juin 2019 14:25

Réflexion (ou plutôt réfraction) autour d'un cadran équatorial.

Message : # 682Message michel_S »

Bonjour à tous,
Il y a quelques mois, je me suis amusé à construire deux cadrans équatoriaux avec calendrier dont l’un de type Guyoux. Ils ont indiqué l’heure de manière satisfaisante. Mais à l’approche du solstice d’hiver j’observe un curieux phénomène. Ils deviennent progressivement de plus en plus faux. Par exemple, le 21 décembre (il y a eu un tout petit rayon de soleil pour saluer le solstice), la tache lumineuse sur la courbe en 8 du cadran Guyoux était 11 mm au-delà de la courbe, pour une alidade de 21 cm. Mon premier réflexe a été de mettre en cause mes réalisations. J’ai tout vérifié sans trouver de grosses erreurs, en tout cas bien plus petites que le défaut observé. Mais la concomitance du même effet sur les deux cadrans m’a conduit à une autre réflexion : et si la cause était extérieure aux cadrans ? Tout se passe comme si le rayon lumineux est plus horizontal que prévu d’environ 2,5° au voisinage du solstice d’hiver. J’ai cherché à savoir si la réfraction atmosphérique pouvait jouer un rôle « anormal » aux fortes incidences caractérisant le solstice d’hiver. Mais les quelques éléments trouvés me laissent perplexe. C’est très théorique et impossible à vérifier (sinon à comprendre). Y a-t-il un rôle de la position du point d’incidence et de la normale associée (si l’on peut parler ainsi dans ce cas d’absence de dioptre véritable) ? Peut-on envisager un phénomène de type « mirage chaud » (même si on est en hiver) ? Un défaut semblable a-t-il été observé dans l’hémisphère sud au voisinage du solstice d’été (boréal) ? Bref, mille questions tournicotent dans ma tête sans avoir d’éléments pour avancer.
Je serais très heureux de savoir si quelqu’un a déjà été confronté à ce genre de problème et ce qu’il en a déduit. Certes, je pourrais attendre le retour de l’équinoxe pour voir si le défaut se corrige « tout seul ». Mais, je suis trop impatient pour cela. J’aimerais vraiment avoir sur ce problème un regard neuf afin de savoir dans quelle direction il faudrait réfléchir.
Merci à ceux qui voudront bien essayer de m’éclairer et bonne année à tous.
Avatar du membre
Yvon_M
Administrateur du site
Messages : 280
Enregistré le : dim. 4 nov. 2018 01:54
Localisation : Pontoise (Île-de-France)
Contact :

Re: Réflexion (ou plutôt réfraction) autour d'un cadran équatorial.

Message : # 683Message Yvon_M »

Personnellement, je ne vois pas quel phénomène extérieur peut « déplacer le Soleil ». Il y a effectivement la réfraction atmosphérique mais son effet est inverse (elle « remonte » le Soleil) et d’une quantité bien plus faible : environ 0,1° pour une hauteur de 8° au dessus de l’horizon. Il y a toutefois un phénomène qui peut introduire une erreur d’interprétation mais de façon très fugace : quand le temps est très nuageux et que le Soleil transperce les nuées. Dans ce cas, la zone la plus lumineuse n’est pas forcément dans l’alignement du Soleil et on peut même voir l’ombre d’un style osciller autours de la position qu’elle doit occuper.

Désolé de ne pas pouvoir élucider votre mystère – meilleures fêtes de fin d’année.
Yvon Massé - Site perso. : La gnomonique
michel_S
Messages : 12
Enregistré le : mar. 25 juin 2019 14:25

Re: Réflexion (ou plutôt réfraction) autour d'un cadran équatorial.

Message : # 684Message michel_S »

Je croyais pourtant avoir tout vérifié. Mais il restait encore deux erreurs (au moins!) numérique pour l'un des cadrans et mécanique pour l'autre. Le mystère s'est dissipé. Merci encore.
Répondre