cadrans muraux du XVII ème

Les cadrans que vous avez tirés avec votre appareil photo, mais aussi ceux que vous traquez, que vous avez manqués ou que vous recherchez.
Avatar du membre
Yvon_M
Administrateur du site
Messages : 97
Enregistré le : dim. 4 nov. 2018 01:54
Localisation : Pontoise (Île-de-France)
Contact :

Re: cadrans muraux du XVII ème

Message : #153 Yvon_M
mar. 9 avr. 2019 23:37

Concernant le cadran d’Henri sur l’église, mes résultats montrent qu’il est effectivement tracé pour une déclinaison plein sud. Par contre, pour le redressement de la perspective, je ne suis pas sûr des proportions hauteur/largeur obtenues car le résultat ne donne pas un tracé de cadran cohérent.

En fait, j’ai pu démontrer que pour retrouver le bon rapport il est impératif de connaître la position du centre de la photo et cette position est perdue dès qu’on recadre la photo. Dès qu’Henri pourra me confirmer que les photos qu’il m’a transmises n’ont pas été recadrées je présenterai les résultats.

Autre cadran : le weekend dernier je suis allé photographier le cadran du château de Villarceaux. Malheureusement le temps était couvert et, de plus, je n’avais pas de carte mémoire dans mon appareil photo… Par chance, un visiteur, M. Alain F., a eu l’amabilité de prendre la photo pour moi avec les conditions que je lui ai indiqués de façon à ne pas avoir d’effet de perspective. Voici la photo d’ensemble qu’il a prise :

Image

Et voici le cadran :

Image

Les lignes sont gravées toutes les demi-heures mais sont peu visibles. Seule la ligne de midi est numérotée de façon très discrète. Étant donné l’absence de Soleil, je n’ai pas pu vérifier si le style était complet et fonctionnel. La date est partiellement effacée, on retiendra toutefois celle de 1685 qui est celle de l’inventaire de la commission. Quant à la déclinaison du mur, d’après les différentes cartes du site « Geoportail » de l’IGN, elle doit se situer entre 39 et 40° est. La latitude est de 49,12° nord.

Enfin, voici les lignes obtenues avec mon troisième outil :

Image

Elles correspondent à un cadran de déclinaison 34,3° est et une latitude de 48,1° nord.
Yvon Massé - Site perso. : La gnomonique

Eric_M
Messages : 27
Enregistré le : dim. 11 nov. 2018 15:50

Re: cadrans muraux du XVII ème

Message : #154 Eric_M
mer. 10 avr. 2019 14:54

MESSAGE MODIFIE LE 14 AVRIL
merci à Yvon d'avoir attiré mon attention sur une grave erreur dans mon message original suite à une lecture beaucoup trop rapide...
Voila le message modifié et, je l'espère, cette fois une analyse correcte.
..............

Bonjour

Si j'en crois la "La Connoissance (sic) des temps, ou calendrier et éphémérides du lever & coucher du soleil, de la lune, & des autres planètes..." de 1685, la déclinaison magnétique était, aux environs de Paris de, " 4°10' vers le NW "

On peut donc sérieusement penser que la différence qu'observe Yvon entre la déclinaison du mur (39 à 40°) et la déclinaison qui a été utilisée pour le dessin (34,3°) montre que le gnomoniste a utilisé le Nord magnétique et non le Nord geographique pour réaliser sa mesure de la déclinaison du mur.

Voila donc sans doute une nouvelle preuve que Sainte Marie Magdeleine, dans son « Traitté d'horlogiographie, contenant plusieurs manières de construire, sur toutes surfaces, toutes sortes de lignes horaires … » (1665) (voir le premier message de ce fil) n'avait pas tout à fait tord quand il attirait l'attention de ses lecteurs sur ce problème...

Merci encore à Yvon pour son analyse et sa lecture attentive de mon précedent post

Avatar du membre
Yvon_M
Administrateur du site
Messages : 97
Enregistré le : dim. 4 nov. 2018 01:54
Localisation : Pontoise (Île-de-France)
Contact :

Re: cadrans muraux du XVII ème

Message : #159 Yvon_M
lun. 22 avr. 2019 21:49

C’est en rédigeant le message sur le test des tangentes que je me suis rendu compte que les irrégularités que je constatais avec le cadran d’Henri n’étaient pas imputables aux proportions hauteur/largeur, dont je n’étais pas sûr après redressement de la perspective, mais au cadran lui-même. En effet, comme le montrent les considérations sur le test des tangentes, ces proportions modifient les valeurs obtenues mais ne doivent pas donner un éventail horaire incohérent. J’ai donc recherché comment obtenir le plus de cohérence dans le tracé du cadran ce qui m’a amené à émettre l’hypothèse en conclusion de ce message. Elle me paraît plausible mais je vous laisse le soin d’en juger.

Dès le début j’ai cherché à confirmer que le rapport hauteur/largeur que j’obtenais était cohérent en prenant en compte le demi-cercle entourant le pied du style sans pouvoir obtenir la bonne valeur. De fait, si on le regarde de plus près, on constate que les tangentes au niveau du diamètre horizontal ne sont pas vraiment verticales, ce qui est notamment plus marqué sur le côté gauche.

Par ailleurs, mon troisième outil me faisait systématiquement remonter le centre théorique du cadran par rapport au point d’intersection des lignes horaires gravées. Si j’intégrais cette hauteur supplémentaire, je retrouvais grossièrement la bonne hauteur du cercle.

C’est finalement en ne prenant en compte que les extrémités des lignes horaires, au niveau du cadre rectangulaire, que j’ai obtenu le meilleur résultat, celui qu’on peut voir sur l’image suivante.

Image

Il est donc possible de penser que l’esquisse du cadran à été effectuée correctement mais que le graveur qui pour une certaine raison a eu besoin de place en haut du cadran, peut-être pour y inscrire la date, a volontairement descendu le point d’implantation du style et a modifié les lignes horaires pour les faire converger vers ce point.

Les valeurs correspondantes au tracé en bleu sont : lat = 43,0° et dec = 0,4° est. La latitude réelle du cadran est de 45,4°.
Yvon Massé - Site perso. : La gnomonique