Début XVIIIe siècle

Années précédentes


1701 - Procès-verbaux de l’académie royale des sciences.

Quadran horizontal universel composé d’un azimuthal et d’un horizontal. Antoine Parent (1660-1726)

1701 - Procès-verbaux de l’académie royale des sciences.

Trouver trois points à souhait sur un plan au moyen desquels on puisse en tout tems décrire dessus un cadran par quelqu’unes des pratiques vulgaires. Antoine Parent (1660-1726)

1701 - Procès-verbaux de l’académie royale des sciences.

D’un nouveau quadran analématique, rectiligne, universel, et qui s’oriente de lui même. Antoine Parent (1660-1726)

1701 - La gnomonique universelle

ou la science de tracer les cadrans solaires sur toutes sortes de surfaces tant stables que mobiles. À Paris - Claude Richer (1680-1756)

1704 - Histoire de l’académie royale des sciences.

Année 1701. Gnomonique. À Paris - anonyme

Ce texte reprend les 3 communications d’Antoine Parent ci-dessus.

Réédition de 1743

1708 - Histoire de l’académie royale des sciences.

Année 1707. Analogies pour les angles faits au centre des cadrans solaires, tant horizontaux, verticaux, que déclinans inclinés, démontrées par l’analyse des triangles rectilignes. À Paris - Jean de Clapiès (1670-1740)

On trouvera un historique et une présentation de ce mémoire ici : Google : p. 221

Réédition de 1730

1709 - Traité de la construction

et des principaux usages des instrumens de mathématique. Livre VIII. De la construction et des usages des cadrans au soleil. À Paris - Nicolas Bion (1652-1733)

Réédition de 1716

Réédition de 1723 (à La Haye)

Réédition de 1725

Réédition de 1752

1711 - Essai de perspective.

Chapitre IX. L’usage des règles de la perspective dans la gnomonique. À La Haye - Willem Jacob ’s Gravesande (1688-1742)

1711 - La gnomonique,

où l’on donne par un principe général la manière de faire des cadrans sur toutes sortes de surfaces. À Paris - Jacques Ozanam (1640-1718)

C’est le traité contenu dans le Cours de mathématique d’Ozanam de 1693. Les différents traités de ce cours pouvaient être reliés séparément ou, comme pour l’exemplaire de la BV-PV, rassemblés en 5 volumes à l’image du cours d’origine.

Réédition de 1720

Réédition de 1746

Thème : Jacques Ozanam

1716 - Règle horaire universelle

pour tracer des cadrans solaires sur toutes sortes de plans réguliers, déclinans & inclinez. À Paris - Sieur Haye

Réédition de 1726

Réédition de 1731

1723 - Récréations mathématiques et physiques.

Tome II. Problèmes de gnomonique. À Paris en 4 volumes - Jacques Ozanam, édition augmentée par Grandin

Réédition de 1725

Réédition de 1735

Le tome II est daté de 1736

Réédition de 1741

Réédition de 1749

Réédition de 1750

Réédition de 1770

Thème : Jacques Ozanam

1730 - Mémoires de l’académie royale des sciences.

Depuis 1666 jusqu’à 1699, tome VI. De la pratique des grands cadrans par le calcul. À Paris - Jean Picard (1620-1682)

1730 - Mémoires de l’académie royale des sciences.

Depuis 1666 jusqu’à 1699, tome X. Manière universelle pour faire des cadrans solaires. À Paris - Philippe de La Hire (1640-1718)

1731 - Ouvrages de mathématique de M. Picard.

De la pratique des grands cadrans par le calcul. À La Haye - Jean Picard (1620-1682)

Réédition de 1736 (à Amsterdam)

1731 - Mémoires de l’académie des sciences et lettres de Montpellier.

Moyen de faire servir un cadran vertical déclinant, lors même que le plan n’est plus éclairé, en disposant à l’extrémité du style un petit miroir. À Montpellier - Danyzy

1733 - Histoire de l’académie royale des sciences.

Année 1731. Méthode analytique de tracer les lignes correspondantes ou des minutes aux grandes méridiennes. À Paris - Henri Pitot (1695-1771)

Réédition de 1764

1734 - Traité général des horloges.

À Paris - Jacques Allexandre (1653-1734)

Il y a, p. 276, un catalogue en 15 pages des auteurs qui ont traité de la gnomonique.

1735 - Description & usage d’un cadran solaire universel.

À St Petersbourg - Isaac Bruckner

1737 - Règle artificielle du temps.

À Paris - Henry Sully (1680-1729)

Cette seconde édition (la première est de 1717) a été corrigée et augmentée de quelques mémoires, notamment de gnomonique, par Julien Le Roy (1686-1759).

1741 - Nouveaux traités de trigonométrie rectiligne et sphérique.

Avec un traité de gnomonique. À Paris - Antoine Deparcieux (1703-1768)

1742 - La gnomonique,

ou l’art de faire des cadrans. À Paris - Dominique François Rivard (1697-1778)

Réédition de 1746

Réédition de 1757

Réédition de 1767

1744 - La gnomonique ou la science des cadrans.

À Paris - Pierre Blaise

Thème : 2 points d’ombre

1747 - Cours de mathématique.

Tome II. Eléments de gnomonique. À Paris - Christian Wolff (1679-1754)

Réédition de 1757


Années suivantes